5-Le boitier, la réalisation 3D

L’impression du boitier CALIBREX nécessite plus de 8h d’impression avec des hauteur de couche réglées à 0,2mm et 20% d’impression sur les deux imprimantes 3D testées. La palette de Servo moteur doit être imprimée avec du plastique Blanc, la bague M42 femelle à vis doit être imprimée avec plus de soin il faut donc une hauteur de couche de 0,15mm voire 0,10mm avec un taux de rémplissage de 100% pour le maximum de rigidité.

Une vue d’ensemble du boitier de calibration CALIBREX fermé nu sans optique et sans électronique, impression en PETG noir, imprimante 3D prusa MK3 i3 – Pierre Dubreuil.

Éclaté des pièces du CALIBREX, la bague M42 et le coulant sont à coller à la colle époxy une fois le nettoyage des pièces effectuées. La palette du servomoteur n’est pas visible ici. La Bague M42 est a imprimer en 0.10mm ou 0.15mm pour atteindre la finesse d’un pas de vis nécessaire au vissage dans une bague M42 Male / coulant 2″ à acheter en métal.
La seule pièce à imprimer avec du fil Blanc est la palette, mais il est possible de l’imprimer en Noir et de peindre la zone centrale de réflexion en blanc par la suite. Ici installation de la palette sur le ServoMoteur.

Les fichiers nécessaires à l’impression 3D au format STL peuvent êtres téléchargé à partir des liens ci-après. On indique aussi le numéro de nomenclature :

Impression du boitier CALIBREX en PETG noir, imprimante 3D prusa MK3 i3 – Pierre Dubreuil.
Zone de mise en place des supports d’impression.
Les supports calculés par PrusaSlicer.
Le couvercle placé sur le trancheur Prusa c’est parti pour 3h55 d’impression avec ma vieille Vertex K8400 densité d’impression 20% et épaisseur de couche réglé à 0,2mm .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *