4- Le montage

Le première opération consiste à coller la bague de fente UV03 dans le logement prévu du boitier UV01. Il faut bien respecter l’orientation lors du collage, en positionnant en face les repères dessinés sur les pièces (c’est à l’intérieur de cette bague que sera monté glissant le porte-fente proprement dit, qui doit être correctement orienté par rapport aux traits du réseau) :

On procède ensuite au montage de l’interface caméra (dans les photos ci-dessous, il est question du modèle de caméra ZWO). On utilise un jeu de vis et écrou M4 pour la fixation :

Il est ensuite recommandé de monter maintenant l’interface télescope, ce qui limite le risque de souiller plus tard les composants optiques par des manipulations intempestives. Nous utilisons ici comme interface le bloc de guidage du spectrographe Alpy 600, que vous pouvez vous procurer auprès de la société Shelyak Instrument. Cette pièce de haute qualité en métal, déterminante pour bien observer, est cependant l’élément le plus coûteux du projet UVEX. Une étude est en cours pour proposer comme alternative un sous-ensemble compact, spécialement prévu pour cette fonction, réalisable en impression 3D et qui inclue les éléments d’étalonnage (étalonnage spectral, lampe blanche) ainsi que l’électronique nécessaire. Quatre vis M4 servent à fixer le boitier de guidage : 

Boitier UVEX + Autoguidage Shelyak

La fente est montée sur son support UV04 (vis M3). On montre dans les vues ci-après l’utilisation d’une fente Shelyak (modèle sérigraphiée dans une couche de chrome déposée sur une face d’une fine lame de verre) : 

Il faut laisser un espace libre de 1.0 mm environ entre les plans de contact des pièces UV03 et UV04 (cette distance sera éventuellement ajustée au moment du réglage de l’instrument — voir à la section réglage). Noter encore qu’un jeu en rotation permet d’orienter l’axe long de la fente parallèle aux traits du  réseau. Le collier de serrage UV05 sert à parfaire la fixation du support de fente.


Une option consiste à employer une fente dite « claire », faisant aussi partie du « kit Alpy » pouvant être fournie par la société Shelyak Instrument. Il s’agit en fait d’un ensemble de fentes usinées en couronne sur une feuille de nickel de 50 microns d’épaisseur. Vous avez donc le choix de la largeur, avec en plus la présence d’un trou de 25 microns, qui peut constituer une étoile artificielle fort utile lors du réglage sur table. Cette fente est plus économique que le modèle sur verre, plus transparente en particulier dans l’ultraviolet, mais aussi plus fragile et difficile à manipuler. La surface est suffisamment réfléchissante et plane pour réaliser un bon guidage. La fente claire s’adapte sur le support incliné intermédiaire UV06 (la face gravée doit être tournée vers le plan de pose) :

L’étape suivante consiste à monter la lentille cylindrique dans le logement prévu dans le boitier UV01. La face convexe doit être tournée vers l’intérieur du boitier. Attention, il est très important que le plan de pose de la lentille soit bien plan, bien nettoyé des défauts d’usinage 3D et des bavures, la position longitudinale de ce composant est en effet essentielle par rapport aux autres composants optiques (pas de réglage prévu ici, le positionnement est obtenu par construction). Il n’est pas recommandé au départ de procéder à un collage de la lentille. Il est préférable de fixer celle-ci avec un ruban adhésif de qualité, le Kapton, qui adhère bien sur le verre et sur le plastique du boitier. Le nom «Kapton» est une marque commerciale. Il s’agit d’un ruban adhésif polyamide aux propriétés mécaniques, adhésives et chimiques remarquables. Il est par exemple souvent employé en optique ou encore pour fixer des éléments dans des environnements aussi difficiles que des structures satellites. Il est facile de trouver ce ruban adhésif auprès de sites marchands, comme Amazon. Vous devez faire bien attention de ne pas salir la surface optique utile lors des manipulations (si cela arrive, nettoyer la surface de verre en frottant avec du coton humidifié à l’eau dans un premier temps, puis à sec dans un second temps, en changeant fréquemment le coton) :

Il est temps maintenant de s’occuper des miroirs M1 et M2. On les disposes dans leurs montures respectives (serrer modérément la vis latérale) :

Les miroirs dans leurs montures sont ensuite fixés dans les pièces support UV09 et UV10 (bien enfoncer dans les montures FMP1 pour être correctement en appui sur le plan de pose afin de respecter la hauteur de l’axe optique) :

Vous êtes à présent près à monter les miroirs dans le boitier UV01. Remarquer la présence de marques de pré-positionnement, dont l’aspect a ici était renforcées d’une peinture blanche pour êtres bien visibles :

A gauche, le positionnement des supports des composants optiques par rapport aux marquage du boitier.



Chacun des supports de miroir est monté avec une vis M4 traversante. Les bordures des supports sont alignées au mieux par rapport aux marques de position du boitier. Les supports sont équipés d’un système à biellette UV11 servant à l’orientation fine des miroirs. Ces éléments peuvent être déplacés en utilisant une vis qui tire et qui pousse, manipulables depuis l’extérieur du boitier après avoir légèrement désserré la vis de fixation des miroirs. Ci-dessous, une vue de ces organes de réglages du côté externe du boitier.

 Des détails du dispositif de réglage fin de l’orientation des miroirs M1 et M2 :

Le dernier élément à mettre en place est le réseau à diffraction dans le support UV12.  Attention ici à bien respecter le sens de la flèche tracé par le fabricant par rapport au support, comme l’indique la photographie à gauche ci-après (la flèche donne la direction dublaze). Attention aussi à toujours tenir le réseau par les côtés. Ne jamais toucher la surface optique. Ne jamais la frotter pour la nettoyer. S’il y a des poussières, laissez-les, ne pas chercher à les retirer. Serrer modérément seulement la vis M3 située au sommet du support UV12 (l’emploi d’une vis nylon est idéal pour ne pas blesser le verre). Passer l’axe du support réseau au travers du trou prévu dans le boitier, en prenant garde à ne pas mettre les doigts sur la surface optique de celui-ci et celle des autres composants — mesurez bien vos gestes. Bien aligner le support par rapport à la marque dessinée dans le plancher de UV01 (valable pour un réseau 300 traits/mm) :

Monter la manette d’orientation extérieure UV13 en utilisant la vis axiale pour que la rotation soit relativement douce et serrer la vis latérale pour que le réseau soit bien entraîné — voir ci-contre. Lors de l’utilisation normale du spectrographe, vous devez tourner cette manette (légèrement) pour positionner le domaine de longueur d’onde souhaité sur la surface sensible du détecteur.

Il ne reste plus qu’à fermer le boitier UV01 avec le capot UV02, puis glisser une caméra  presque à fond de son logement dans le coulant de maintien  prévu, et vous avez terminé le montage !

2 réflexions sur « 4- Le montage »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *