Premiers tests Uvex3N5

Mon Uvex a été le dernier construit en 3D de la première série de 5, comme celui de Stéphane il possède le module Calibrex entièrement construit en 3D comme le boitier principal (voir photo ci dessus).

Et les premiers essais sur le ciel permettent de valider cet ensemble. Ce module a pour but de faire la calibration du spectre par une lampe néon interne, les flats et l’autoguidage sur fente.

Mon Uvex n’était pas parfaitement réglé, sans doute aujourd’hui cela reste perfectible, mais bon avec les bons conseils de Christian (voir paragraphe Uvex) cela se fait sans trop de peine.

Mon matériel astro une lunette Vixen Fluo 90/810 mm, ce qui fait un rapport F/D = 9, un bon rapport pour l’Uvex. Nous irons pas autant dans le bleu qu’un télescope Newton ouvert à 10, mais pour faire ses premiers pas cela va très bien. On peut déjà essayer le néon interne du module Calibrex, une fois celui ci allumé (bouton poussoir) une pose de 2 s suffit pour en faire le spectre. Ma caméra CCD est une Atik 314+, et le néon a été récupéré dans un starter de ballast facile à trouver dans les magasins de bricolage. On peut remarquer que les raies sont larges, c’est pas l’idéal, cela est du que nous n’avons pas un rapport F/D de 9 dans le module Calibrex. Nous réfléchissons à une solution par fibre pour injecter directement la lumière du néon sur la fente du spectro. Actuellement nous avons le néon qui diffuse dans la totalité de la cavité de module Calibrex et un cache vient se mettre devant le néon par un servo moteur pour diriger une partie de la lumière sur la fente.

Deuxième solution mettre le néon devant l’ouverture de la lunette, le résultat est parfait les raies sont net (argon et néon) la pose est plus longue 30 s, ne pas oublié d’agiter le néon devant l’objectif. Pour fabriquer ce néon externe prendre le starter, l’ouvrir enlever la capacité, et surtout mettre une résistance de 24 Kohms – 1W en série sur une des deux pattes et le tout à brancher sur le 220V. On peut faire cela quand nous sommes à proximité de la maison, en nomade c’est différent.

Néon interne Calibrex pose 2s
Néon externe pose 30s
Néon externe

Faisons maintenant un spectre d’une étoile, mais avant il faut mettre l’étoile cible dans la fente, celle ci doit être verticale et s’assurer que le déplacement de l’ascension droite de l’instrument se fait perpendiculaire à la fente. Il suffire de bien positionner le spectro au foyer et de tourner la caméra de guidage fixée sur le module Calibrex, afin d’avoir la fente verticale. Ma caméra de guidage est une ASI 120MM donc monochrome, très sensible, et de prix modique. Le champs de celle ci est de 12′ X 17′ , je vous présente une image du champs de l’étoile EW Lac dans le « miroir » comportant la fente. L’image résultante est très satisfaisante , j’ai re dimensionné pour avoir que le champs d’étoiles et le soumettre au serveur Astrometry.net afin de déterminer la magnitude limite. Je trouve une magnitude de 13 ce qui est très bien pour une lunette de diamètre 90. J’utilise pour l’autoguidage le logiciel PHD2 Guiding qui marche très bien.

De part et autre du champs on aperçoit deux cercles, cela correspond à la fixation du miroir fente.
Redimensionnement du champs utile.
Reconnaissance du champs avec Astrometry.net.
Champs sur le logiciel C2A.
Fente 25 microns éclairé en avant du tube, on aperçoit parfaitement celle-ci et en prime une étoile à gauche.
Fente Shelyak utilisée pour le module Calibrex ,différentes largeurs sont disponibles.

Visualisons maintenant mes premiers spectres, une fois la cible dans la fente et l’autoguidage en marche. Je ne parle pas des réglages décrit par Christian, tout est très bien expliqué dans le paragraphe « Uvex ». Il est indispensable d’avoir des étoiles nets visible sur le « miroir » fente et le spectre science net aussi, la première séance ce n’était pas le cas, j’avais tout simplement oublié de faire la focalisation de la lunette ! Ne pas oublié aussi de faire un spectre de référence, un néon pour chaque étoile et aussi les offsets, et les darks. J’utilise Isis qui marche très bien, et évolutif.

Spectre HD358
HD193182
HD213470

Le premier spectre HD358 n’est pas très fin un réglage de la chaine a résolu le problème. Ils’agit d’une étoile de spectre B8IV-VHgMn ou ont peut calibrer sur les raies de Balmer.

Le spectre HD193182 est fin et net, de spectre B7IV/V:(e) et de Mag V : 6.51. Une dizaine de poses de 60 s permet d’obtenir ce résultat.

Enfin quelques profils de spectres réalisés avec le même set up.

Spectre 8 Lac A une étoile Be du couple 8 Lac
L’étoile Be 8 Lac A se trouve en dessous de 8 Lac B
Une autre Be Ew Lac
La Be Lq And

Mes premières remarques sur ce nouveau spectro Uvex conçu par nôtre ami Christian, un vrai cadeau offert aux amateurs, une fois réalisé en 3D un vrai outil de travail que l’on peut faire évolué au cours du temps. Actuellement j’utilise un réseau de 300 tr/mm avec une fente de 25 microns, et je travail principalement dans le visible, mais demain je peux passer avec un réseau de 600 ou de 1200tr/mm, travailler dans l’UV ou l’IR, la souplesse de lUvex le permet Voilà mes premières impressions, la force de ce spectro est la simplicité d’utilisation une fois bien réglé, et aussi le plaisir d’utiliser quelque chose que l’on a construit soit même, un vrai instrument scientifique imprimé en 3D…..